Skip to content

Cadence

Entrée. Plat. Disco.

Les chais du port de la lune

Il y a quelques semaines, nous avons eu la chance de rencontrer Laurent Bordes, fondateur des chais du Port de la Lune, lors de son passage à Paris. Le moins que l’on puisse dire c’est que quand Laurent est là on ne s’ennuie pas… un vigneron à l’image de ses vins, vivant, et qui dépoussièrent complètement l’image des vins de Bordeaux.

En 2019, Les Chais du Port de la Lune lançaient une série de cuvées en lien avec le rythme et la musique, dont un superbe blanc, frais et tendu, qui répondait au doux nom de Cadence… Vous imaginez bien qu’on a voulu goûter pour pas mourir idiots. Et puis, Cadence chez Cadence, ça envoie, ça balance !

Laurent Bordes, l’oenologue des Chais du Port de La Lune

Laurent est à l’origine du premier chai urbain de Bordeaux. Il achète des raisins bio ou en conversion biologique, avant de les vinifier le plus proprement possible dans un blockhaus de la seconde guerre mondiale, en pleine ville. Des vinifs en plein Bordeaux, on n’avait pas vu ça depuis des décennies. Sa philosophie, c’est mettre l’œnologie au service de l’artisanat. Pour lui, un œnologue c’est un peu comme « un artiste capable d’écouter la nature et d’en maîtriser les réactions. »

Œnologue de formation, Laurent a pas mal baroudé, puis a embrassé son penchant pour la viticulture. Avant d’installer ses cuves dans un blockhaus Bordelais, il s’est forgé une solide expérience. Du domaine familial en côtes de Bourg, aux très grandes maisons de Pommerol, en passant par la fameuse Napa Valley aux Etats Unis. Il a pris le temps de façonner son projet et a réussi à sortir, dès sa première année, un millésime super prometteur. Nous, on adore !

Laurent Bordes, oenologue des Chais du Port de la Lune

Les cuvées

Les Chais du Port de la Lune c’est 3 millésimes depuis 2018, avec une petite vingtaine de cuvées éphèmeres au compteur d’en moyenne 2500 bouteilles.

Ce chasseur-cueilleur version 2.0 sillonne le vignoble Français, et surtout Bordelais à la recherche des raisins parfaits. Souvent, il se tourne vers des cépages peu connus du grand public comme le Colombard ou le Gros Manseng pour réaliser des vins atypiques aux assemblages inédits.

Le domaine achète aujourd’hui des raisins à une dizaine de vignerons en France (souvent des copains de longues), à un prix équitable, respectueux du travail des vignerons fournisseurs. Cela leur permet de mieux conduire leur vignoble pour viser une qualité de raisins toujours meilleure, et pour faire perdurer dans le temps cette relation fournisseur/négociant. L’idéal pour Laurent étant évidemment de pouvoir acheter d’une année sur l’autre les mêmes raisins, provenant des mêmes parcelles, pour le suivi et l’amélioration des cuvées.

Les vinifications se font avec le moins d’intrants possibles et dans le plus grand respect de l’environnement, avec des doses de sulfites infimes…juste pour dormir tranquille.

Dispo chez Cadence

La cuvée Grain, rouge (75% Grenache 25% Gamay), Dirty Dancing (pétillant naturel, 100% Colombard) et bien sûr, la fameuse cuvée Cadence en blanc (75% Gros Manseng 25% Colombard). Si cette histoire de chais urbain a attiré votre attention, ne tergiversez pas trop longtemps… les stocks sont limités !

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (0)