Skip to content

Cadence

Entrée. Plat. Disco.

Domaine Mylène Bru

Par Paul

On n’ira pas jusqu’à dire que ce virus nous a fait du bien… On n’est pas devenus fous non plus. Mais dans la difficulté, il faut savoir trouver le meilleur. Du coup, en février, on a fait notre paquetage, et on est parti comme ça, plein gaz vers le sud pour rencontrer nos vignerons. Ceux avec qui on bosse déjà, et dont les quilles vous attendent pour la réouverture (ça va être énorme !). Et d’autres avec qui on voulait absolument travailler.

C’était le cas de Mylène Bru, vigneronne de grand talent, qui vinifie des « vins de garrigue » avec son compagnon Bruno, à quelques kilomètres au Nord de Sète.

Mylène, Josh et Paul au domaine

En février, pas de cigales pour nos accueillir. Mais une Mylène d’une grande générosité dans le partage et la transmission. Cette passionnée de musique et de cinéma raconte des anecdotes par millions. C’est peut-être ça aussi, créer des vins vivants. Elle nous parle du célèbre Worldwilde Festival, organisé par Gilles Peterson, et dont elle est la partenaire pour le vin.

Installée depuis 2008, Mylène cultive ses raisins dans un cadre à couper le souffle, sur un plateau en légère altitude, bercé par la tramontane et les entrée marines. Comme elle le dit si bien, « l’air de la mer n’est jamais loin ». On a juste envie de se poser là, au milieu des vignes, d’ouvrir une bouteille, de grignoter quelques olives en écoutant Mylène nous parler de ses vins, et de prendre des coups de soleil.

Lieu-dit La Fon de Lacan, 34230 Saint-Pargoire

Les sols où on est allongé est riche en minéraux, la végétation est abondante, c’est la garrigue, et ça rend le travail de la vigne sans aucun traitement chimique doublement efficace. Pour favoriser le couvert végétal et la biodiversité sur ses parcelles, Mylène met le cœur à l’ouvrage : elle travaille le sol avec son cheval, et nourrit la vigne avec le fumier de la bergerie bio voisine. 

Les vendanges sont manuelles, les raisins sont tout de suite apportés au chai, à l’abri du soleil. Ils sont récoltés à pleine maturité pour donner au vin une structure équilibrée, entre tanins, alcool, et acidité.

A la cave, qui est ouverte sur les vignes, la vinification se passe le plus naturellement possible, en accompagnement les procédés naturels par des micro-doses de SO2, mais seulement si besoin.

La vraie bonne nouvelle pour la réouverture, c’est qu’on n’est pas revenu à Paris les mains vides. La cuvée Cartouche t’attend. Et la cartouche, que les choses soient claires, c’est ce que tout le monde va prendre le 19 mai !

Hasta el 19 de mayo, amigos !

Cartouche : 80% grenache – 20% cinsault – 100% plaisir

Un rouge frais et gouleyant sur le fruit. Une couleur franche, vive et lumineuse. Son goût rappelle le jus de grenade. La belle amertume en final ouvre l’appétit !

Cette cuvée célèbre le printemps, la gaieté, la sieste sous le figuier, le partage et la fête. Elle a été imaginée pour un festival que nous adorons : The Worldwide festival de Sète. C’est la cuvée préférée de Gilles Peterson, célèbre DJ, passionné de musique, et créateur du festival.

Le domaine Mylène Bru c’est :

  • 4 hectares de vignes
  • Sur le domaine, on retrouve des cépages classiques du languedoc comme le grenache, la syrah et le cinsault mais aussi des cépages moins connu ou presque disparu comme le chasselas, le servant ou l’Alphonse la vallée
  • 11 cuvées

Plus d’infos : https://www.domainemylenebru.fr/

No comments yet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments (0)